Europe

L’Europe, selon la conception traditionnelle, s’étend de l’Atlantique à l’Oural : elle couvre 10 millions de kilomètres carrés ; elle est donc quatre fois moins étendue que les Amériques ou l’Asie, trois fois moins que l’Afrique. Elle n’occupe que 6,75% des terres émergées. Aussi la considère-t-on parfois comme une simple péninsule de l’Asie à laquelle elle est largement rattachée, à la fois à l’est et au sud-est, ce qui a de très importantes conséquences sur ses caractères physiques et a joué un rôle notable dans son peuplement et dans son évolution historique. Cette impression était encore renforcée par le fait que l’U.R.S.S. enjambait l’Oural et rassemblait sous un même pouvoir politique la majeure partie de l’Europe et toute l’Asie septentrionale. Cependant, on s’en tiendra ici à la conception classique.

Le climat océanique se rencontre sur les côtes occidentales, de la presqu’île scandinave au sud du Portugal. Ce climat se fait largement sentir dans l’intérieur des terres, sauf en Norvège, où les Alpes scandinaves opposent leur barrière, et dans la péninsule Ibérique, où d’autres influences viennent le contrecarrer.Le climat continental est sous la dépendance des influences venues d’Asie, siège de hautes pressions très stables en hiver.